Verdon : canyon unique, lavande et eaux turquoises

Il est question du Verdon, mais le nom pourrait aussi s’accommoder du pluriel, car il désigne à la fois une rivière, les gorges creusées par celle-ci, et le parc naturel régional qui s’étend sur près de 190 000 hectares. Si vous ne connaissez pas encore le Verdon et que vous en voulez un résumé, sachez que c’est un endroit à la fois splendide et préservé : pas de béton à outrance, pas d’urbanisation galopante et pas d’industrie touristique sans foi ni loi – même si les attraits du parc naturel ne laissent évidemment pas indifférent les vacanciers, et la population a tendance à se multiplier dès les beaux jours.

Les gorges du Verdon se situent dans le sud de la France, au Nord d’une ligne imaginaire tracée entre Nice et Marseille. Nous pourrions vous lister 100 raisons d’y passer des vacances, que ce soit seul, entre amis, en couple ou en famille, mais ça ferait un article un peu trop long, donc nous nous sommes limités à…

10 raisons d’aller faire un tour dans le Verdon

Qu’il s’agisse des paysages, des trésors archéologiques, des loisirs aquatiques, des merveilles géologiques ou des spécialités locales, il y a de nombreuses raison de passer quelques jours ou des vacances entières dans le Verdon. Et on ne vous en voudra pas si vous tomber amoureux de la région au point de vouloir y habiter. Voici quelques excuses pour succomber :

Le lac de Sainte Croix… et les autres

Lac de Sainte-Croix dans le Verdon

La rivière Verdon compte cinq barrages, érigés entre 1949 et 1975 afin d’accueillir des centrales hydroélectriques, qui alimente la région en énergie. Qui dit barrage dit lac, et le Verdon en compte quatre : celui de Castillon, celui de Quinson, celui d’Esparron-de-Verdon et, entre ces deux derniers, celui de Sainte-Croix-du-Verdon, qui est aussi le plus vaste, avec une superficie de 2200 hectares. Cette étendue d’eau calme se distingue par sa splendide teinte turquoise, et son environnement superbe et préservé. Les activités nautiques sont évidemment nombreuses, et à la belle saisons vous ne résisterez pas au plaisir d’y nager.

Balades en canoé dans les gorges

Canoë dans les gorges du Verdon

Si la partie nord du Verdon, tumultueuse, sera réservée aux amateurs de rafting, le sud de la rivière fera le bonheur des amateurs d’activités aquatiques plus calme : pédalo, canoë ou bateaux électriques se louent un peu partout, et vous permettront de profiter du spectacle des gorges et d’une eau bleu ciel. A l’est du lac de Saint-Croix, l’entrée des gorges se transforme en autoroute à embarcations, avec un flux de touristes impressionnant l’été, mais comme tout ce petit monde évolue lentement et sans bruit, ça ne vous empêchera pas de profiter des lieux. Notez que même les plus jeunes enfants peuvent participer à une sortie en Canoë : les loueurs vous fourniront des gilets de sauvetage et des pagaies adaptées à toutes les mains, même les plus petites.

Le canyon le plus profond d’Europe

Les gorges du Verdon

La rivière Verdon prend sa source au niveau du col d’Allos, à plus de 2800 mètres d’altitude et après avoir serpenté sur près de 175 km, il se jette dans la rivière Durance, près de Vinon-sur-Verdon. Mais ce torrent agité, canalisé depuis plus d’un demi-siècle par les barrages évoqués précédemment, a creusé son parcours dans les plateaux de Haute-Provence, entre la haute-montagne et la mer, donnant naissance à des gorges qui forment le Canyon le plus long et le plus profond d’Europe. La hauteur des falaise varie entre 200 et 700 mètres ! Si vous avez le vertige, nous vous conseillons davantage le Canoë sur le Verdon, qu’une sortie en voiture sur les routes qui surplombent les gorges du Verdon… Dans tous les cas, vous profiterez de paysages uniques et très impressionnants !

Des vautours dans le Verdon !

Les gorges du Verdon accueillent de nombreuses espèces d’oiseaux et de rapaces, mais l’une d’elles est rare dans l’Hexagone : le vautour ! L’espèce locale la plus visible est le vautour fauve, que vous pouvez aussi admirer dans certaines zones des Alpes et des Pyrénées. Pour en apercevoir dans les gorges du Verdon, rendez-vous idéalement au village de Rougon, construit à flanc de falaise. Une fois que vous aurez déniché le point de vue idéal, vous pourrez observer plusieurs dizaines de vautours, regroupés sur les rochers ou évoluant dans les airs, exhibant fièrement leur envergure de près de trois mètres… Notez que les offices de tourisme locaux proposent de nombreux itinéraires de ballade pour partir en groupe à la découverte des vautours du Verdon.

La lavande

Un champ de lavande dans le Verdon

Située sur un plateau à 10 km au nord-ouest du lac de Saint-Croix-du-Verdon, la commune de Valensole offre des conditions idéales pour la culture de la lavande : c’est le lieu idéal pour admirer ces champs mauves qui s’étendent sur des hectares et des hectares. Mais attention à bien choisir la bonne période pour profiter des belles couleurs et des doux effluves de la lavande du Verdon : venez entre la mi-juin et la fin juillet pour admirer les champs en fleur, car ensuite, le lavandin est récolté. Et si vous aimez vraiment ça, ne ratez pas la fête de la lavande, le 3e dimanche de juillet, chaque année à Valensole.

Le Verdon, magique pour les randonnées

Les gorges du Verdon et des randonneurs à pied

Que ce soit autour des lacs, sur les plateaux ou en remontant les gorges du Verdon, vous pouvez aussi de très belles randonnées sur les nombreux chemins et sentiers, dont certains sont aménagés pour la pratique du VTT. Mais à pieds, c’est bien aussi ! Les amateurs de grimpette le long des falaises seront aussi aux anges : les gorges du Verdon comptent plus de 1500 voies d’escalade, avec des panoramas grandioses. Vous pourrez également profiter du spectacle en choisissant de faire un vol en montgolfière ou en ULM.

Des spécialités locales

Le miel de lavande, une spécialité de Valensole dans le Verdon

Ateliers de faïence à Moustiers-Sainte-Marie, le miel de Lavande (spécialité de Valensole, évidemment !), la truffe noire (il n’y a pas que le Périgord où l’on trouve cet or noir, qui se trouve aussi sur le plateau de Valensole), l’huile d’olive du Verdon… Et vous trouverez de nombreux restaurants plein de charme pour déguster des plats typiques de la région, comme la gardianne, une daube préparée avec de la viande de taureau. Vous pourrez également découvrir la spécialité de Moustiers-Sainte-Marie, mais attention ça ne se mange pas : la faïence. La commune va d’ailleurs jusqu’à lui consacrer un musée.

Des routes splendides

Que ce soit en voiture ou à vélo pour les plus courageux, vous pouvez découvrir par la route les paysages dessinés par le Verdon, et surplomber les gorges vertigineuses, vous avez plusieurs possibilités, mais nous vous en recommandons deux :

  • La route des crêtes (D23), qui part du village de La Palud en direction de Rougon, et fait une boucle de plusieurs km autour du massif en direction du Sud, avant de revenir vers la Palud.
  • La D952, qui part du lac de Sainte-Croix-du-Verdon vers l’est, passe par La Palud et Rougon, avant de rejoindre Castellane, soit un parcours d’une quarantaine de km. Si vous préférez tenter le versant sud des gorges du Verdon, il vous faudra emprunter la D71, qui part d’Aiguines et permet de rejoindre Comps-sur-Artuby.

Si vous faites vos trajets dans le Verdon en voiture, n’oubliez pas nos conseils d’éco-conduite pour moins consommer, et donc moins dépenser et moins polluer.

Des villages superbes le long du Verdon

Le village de Moustiers-Sainte-Marie, dans le Verdon.

Nous en avons déjà évoqué quelques-un, mais les paysages des gorges du Verdon peuvent s’enorgueillir de compter quelques très jolis villages, souvent nichés à flanc de falaise : vous prendrez ainsi beaucoup de plaisir à visiter Rougon, la Palud sur Verdon, Moustiers-Saint-Marie, Valensole et Sainte-Croix-du-Verdon, que nous avons déjà cités, mais aussi Quinson, Entrevaux, Bauduen, Beynes, Puimoisson, Castellane, Riez ou encore Esparron-sur-Verdon. Plusieurs d’entre eux datent du Moyen-Âge et comptent parmi les plus beaux villages de France.

Du tourisme plus vert grâce au covoiturage

partage de trajet covoiturage dans le Verdon Covoit'ici

Si le vélo est un loisir de choix dans la région du Verdon, il peut difficilement y être considéré comme un moyen de transport, du fait du relief et des distances parfois importantes entre les communes. Vous pouvez quand même privilégier la petite reine pour les petits déplacements du quotidien ! Mais pour aller au travail dans une commune de la région, ou même si vous êtes en vacances, la voiture va rapidement s’imposer comme le meilleur choix – pour ne pas dire le seul. Vous avez toutefois la possibilité de réduire l’impact environnemental de vos déplacements en voiture dans le Verdon en pratiquant le covoiturage grâce à Covoit’ici, qui a déployé plusieurs lignes de covoiturage sans réservation : pas besoin de planifier les trajets, tout se fait en temps réel. Vous pouvez vous rendre sur cette page si vous souhaitez en savoir davantage, et sachez que Covoit’ici vous prépare pour le printemps une petite surprise dans le Verdon – mais chut, on ne peut pas vous en dire plus pour le moment !

N’hésitez pas à nous raconter vos escapades dans le Verdon dans les commentaires ci-dessous ou, si vous n’y êtes encore jamais allé, vous pouvez nous dire ce qui vous fait le plus envie dans la liste de choses à faire et à voir au sein de cet article !

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter !

Vous pourriez aussi apprécier...