Réussis ton jardin potager : nos conseils

Potager jeunes plants et arrosoir

Des herbes aromatiques aux senteurs variés, de beaux légumes colorés, des tubercules joyeux : cultiver son propre potager est une source inépuisable de satisfaction… et de délices. Mais comment faire un potager quand on a pas la main verte, et aucune expérience en jardinage ? Ne panique pas, voici les conseils de Super Patelin pour s’en sortir avec le sourire ! Dans un premier temps, il te faut avoir un peu d’espace et de la terre pour pouvoir faire un jardin potager, ainsi qu’un tuyau d’arrosage à proximité, et choisir un endroit avant tout ensoleillé. Pour un jardin d’été, la meilleure période pour planter ton jardin va de mi-avril à fin mai. Nous sommes donc au moment idéal de la saison.

Etape 1 : choisis ce que tu veux planter

Que souhaites-tu manger cet été ? Le jardin n’étant pas extensible, il faut faire une sélection des légumes et des fruits que tu souhaites pouvoir récolter cet été pour les déguster. Il est plus facile de faire pousser des plants que des graines, mais c’est aussi plus onéreux. Nous avons choisi cette année de planter en plants : des tomates, des poivrons, des piments, des salades, des fraises des aubergines, de la citronnelle, de la menthe et de la rhubarbe. Et en graines : des haricots verts, des pois et des radis.

Réussir ton jardin potager : plants et graines

Etape 2 : prépare ton potager

Réussir ton jardin potager : la bêche de la terre
Le bêchage de la terre


Etape indispensable : il te faut « préparer » la terre, c’est-à-dire la travailler à la bêche, afin de permettre aux futures racines de pénétrer la terre facilement, et à l’eau de pluie ou d’arrosage d’être absorbée rapidement. La terre aura pu être mélangée avec du fumier, du terreau ou du compost quelques mois avant la plantation afin de la nourrir.

Etape 3 : plante !

Réussir ton jardin potager : la plantation
la plantation

La plantation se fait généralement en ligne et par variété de plantes, pour faciliter l’arrosage et la récolte. Une distance confortable entre les lignes, en fonction de la place dont tu disposes, varie entre 80cm et 1m. Pour les plants, il ne faut pas planter trop profond, mais juste à rat des plants, sauf pour les tomates qui ne craignent pas d’être plantées un peu plus profond. Pour les autres plantes, cela est à éviter car cela risque d’asphyxier la plante et de faire moisir la tige.

Pour les tomates, il est indispensable d’utiliser un tuteur pour soutenir la plante lors de la pousse. Il permet aussi de maîtriser la croissance du plant, de préserver une bonne aération de l’espace cultivé, et de limiter ainsi l’apparition de champignons. Cela permet également de faciliter la récolte. Il est recommandé de planter quelques œillets autour du jardin afin d’éviter les pucerons qui viendraient infester les plantations, et notamment les tomates. Attention, les aubergines et les tomates ne doivent pas être plantées à côté ! Etant de la même famille, elles ont les mêmes besoins et cela risque d’épuiser trop rapidement la terre qui les entoure. Le risque de transmission des maladies en serait aussi facilité.

Etape 4 : protège la terre

Une fois ton jardin terminé, il est recommandé de recouvrir le sol de paille afin de protéger la terre, d’empêcher les mauvaises herbes de pousser, et de conserver l’humidité.

Etape 5 : entretiens ton potager

L’arrosage : afin d’obtenir de bonnes récoltes, le jardin doit être arrosé au minimum une fois par jour, (sauf lorsqu’il a plu), et de préférence tôt le matin, ou bien le soir. En effet, l’eau qui serait arrosée la journée s’évaporerait et n’abreuverait pas les plantes. Par ailleurs, l’eau qui se déposerait sur les feuilles les ferait griller puisque l’eau accentue l’impact des rayons du soleil. Les tomates consomment beaucoup d’eau, et ont besoin d’être arrosées quotidiennement. Attention en arrosant à ne pas marcher sur vos plantes: jeunes, elles restent très fragiles et un coup de chaussure peut les casser.

Réussir ton jardin potager : la pousse des gourmands
La pousse des gourmands

Par ailleurs, il est nécessaire de couper un gourmand sur deux (les gourmands sont les petites tiges secondaires) lorsqu’ils commencent à pousser puisqu’ils consomment de l’énergie aux dépens de la tige principale. Cela permettra aux tomates de se mieux développer et plus rapidement.

Le désherbage : Il est important de bien désherber régulièrement (une fois par semaine) ton jardin. En effet, les « mauvaises herbes » font de la concurrence aux plantes cultivées, en utilisant les ressources de la terre et du soleil au détriment des autres. Par ailleurs, elles peuvent transmettre des maladies ou être vecteurs de la prolifération d’insectes non désirables dans un jardin (pucerons).

Etape 6 : déguste…

Réussir ton jardin potager : pousse de haricot
Pousse de haricot – 2 semaines

Il faut être patient, mais tu peux voir la progression des plantes au jour le jour. En ce qui concerne les graines, certaines apparaîtront rapidement hors de terre au bout d’une semaine (radis), et d’autres au bout de 2 (haricots verts, pois). Certains plants comme les tomates ou les poivrons, eux, feront apparaître une fleur avant chaque fruit ou légume. Dans tous les cas, il te faudra patienter plusieurs semaines avant de pouvoir les déguster, mais ils n’en seront que meilleurs ! La première récolte que tu peux espérer sont les radis, qui seront prêts à être cueillis au bout de 4 bonnes semaines. Tu pourras ensuite en replanter tout au long de la saison. Au cours de ta consommation, pense à conserver tes épluchures pour constituer un compost qui nourrira la terre de ton jardin pour l’année suivante. Il faudra alors penser à échanger les plantes de place. En effet, il est préférable de ne pas replanter les mêmes légumes aux mêmes endroits, ce qui permet à la terre de se ressourcer et de ne pas s’épuiser.
Bonne dégustation !

Légumes du potager
4 comments
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi apprécier...